DIVISION DE L’AMIRAL GUEPRATTE
(1 citation à l’Ordre de l’Armée)
 
 
Le Contre-amiral GUEPRATTE a dirigé les opérations de la division de complément détachée aux Dardanelles du 26 septembre 1914 au 21 mai 1915.
 
 
Texte de la citation à l’ordre de l’Armée de la Division de l’Amiral GUEPRATTE
(J.O. du 3 décembre 1919, complété au J.O. du 20 décembre 1919)
 
Est citée à l’Ordre de l’Armée :
 
La division de l’Amiral GUEPRATTE composée des :
 
Cuirassés                                :         SUFFREN – BOUVET –  CHARLEMAGNE – GAULOIS
 
            Croiseur                                      :           FOUDRE
 
            Torpilleurs d’Escadre               :           POIGNARD – FANFARE –    SABRETACHE – COGNEE –     COUTELAS
 
            Sous-marins                              :           LE VERRIER – COULOMB
 
            Dragueurs                               :          PIOCHE – HERSE – RATEAU –  CHARRUE – MARIUS CHAMBON  – PROVENCE IV – CAMARGUE –    JULES COUETTE –                                                              MARSEILLAIS XVIII – ROVE –   ISHKEUL et HENRIETTE.
 
« A pris part avec une magnifique bravoure à l’attaque des Dardanelles en mars 1915 donnant, malgré de lourdes pertes, un splendide exemple d’entrain, de ténacité et de discipline ».
 
Outre cette citation collective, certains navires de la division GUEPRATTE ont obtenu des citations individuelles.
 
 
Citations individuelles à l’ordre de l’Armée obtenues par certains bâtiments de la division GUEPRATTE
 
 
            1.- Dragueur PIOCHE :
1 citation à l’ordre de l’Armée –
 Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre
(Journal officiel du 16 décembre 1919)
 
Le dragueur PIOCHE :
            « Dragueur de mines devant un port important, a contribué avec une grande énergie et un grand succès à neutraliser les efforts de l’ennemi contre le mouvement de ce port (Journal officiel du 2 août 1918) »
 
NOTA : Après les opérations des Dardanelles, le PIOCHE a fait partie du front de mer de Marseille. Il a exécuté de nombreux dragages devant Marseille, et il opérait avec le KERBIHAN lorsqu’il a sauté sur une mine le 23 janvier 1918.
 
 
            2.- Cuirassé BOUVET
 
1 citation à l’Ordre de l’Armée –
Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre
(Journal officiel du 16 décembre 1919)
 
 
Les officiers et marins, survivants du BOUVET, présents à bord du 1er au 18 mars 1915, qui ont pris part aux actions visées dans la citation suivante, ont droit, à titre individuel, au port de la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre :
            « Le cuirassé BOUVET, après avoir soutenu un combat énergique contre les forts des Dardanelles, le 18 mars 1915, a heurté une mine et a trouvé une fin glorieuse, sombrant avec son Commandant et presque tout son équipage (journal officiel du 6 août 1915). »
 
 
            3.- Cuirassé GAULOIS
 
1 citation à l’ordre de l’Armée –
Fourragère aux couleurs du ruban de la Croix de Guerre
 (Journal officiel du 16 décembre 1919)
 
Les officiers et Marins, survivants du cuirassé GAULOIS présents à bord en mars 1915 et le 27 décembre 1916 qui ont pris part aux actions visées dans la citation suivante ont droit, à titre individuel, au port de la fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre.
 
            « Le cuirassé GAULOIS, après avoir vaillamment pris part à l’attaque des Dardanelles, a été coulé, le 27 décembre 1916, par un sous-marin ennemi. Tous ont donné à bord les plus belles preuves de sang-froid et d’énergie. (Journal officiel du 15 octobre 1919). »
 
 
            4.- Dragueur MARIUS CHAMBON
 
1 citation à l’ordre de l’Armée
(Journal officiel du 30 juillet 1916)
 
            « Le dragueur de mines MARIUS CHAMBON : bien que son tirant d’eau fût supérieur à l’immersion des mines, a constamment pris la tête des dragueurs en concourant à la destruction du champ de mines. S’est fait remarquer par son activité et sa vigilance sans égales. »
 
 
            5.- Cuirassé SUFFREN
 
1 citation à l’ordre de l’Armée
(Journal officiel du 15 octobre 1919)
 
            « Le cuirassé SUFFREN : après une dure et brillante campagne aux Dardanelles, a été coulé par un sous-marin ennemi à l’ouest des Berlingues, le 26 novembre 1916, engloutissant 648 officiers, officiers-mariniers et matelots. »

 
Le livre complet relié ou téléchargé : http://www.lulu.com "14/18 citations marine"




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement