SURPRISE
Canonnière
 
Photo : http://www.navires-14-18.com
 
1 citation à l’ordre de l’Armée
La canonnière SURPRISE était détachée dans l’Océan Atlantique. Sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau MEGISSIER, elle a participé à l’occupation de Coco Beach, chef lieu du territoire allemand du Muny au Gabon. Elle a été torpillée au mouillage de Funchal (Madère), le 3 décembre 1916. Elle était alors commandée par le Lieutenant de Vaisseau LADONNE.
 
Texte de la citation à l’ordre de l’Armée
(Journal officiel du 16 novembre 1919)
 
            « La canonnière SURPRISE après de vaillantes actions de guerre au Cameroun et une campagne difficile au Maroc, a été torpillée au mouillage forain de Funchal. Tous à bord ont donné le plus bel exemple de courage, de discipline et de sang-froid.
 
Rapport du Lieutenant de Vaisseau MEGISSIER sur la prise de Coco Beach – 21 septembre 1914.
 
.../... 

Signé : MEGISSIER
 
Torpillage de la SURPRISE
 
            La SURPRISE, commandée par le Lieutenant de Vaisseau LADONNE, avait reçu l’ordre d’escorter le vapeur DACIA de Gibraltar à Dakar.
 
Les deux bâtiments avaient appareillé de Gibraltar le 28 novembre 1916 et fait route sur Madère, la SURPRISE ne pouvant pas faire la traversée de Gibraltar à Dakar sans charbonner.
 
Après une relâche de quelques heures à Tanger pour réparer une légère avarie de machine de la SURPRISE, les deux bâtiments arrivent à Funchal le 3 décembre vers 7h30 du matin.
 
La SURPRISE a mouillé le 3 décembre par 25 mètres de fond, relevant le débarcadère au nord à 400 mètres environ. A 350 mètres dans le S.S.O. à elle, était mouillé le voilier américain ELEANOR A.PERCY de New-York, à 300 mètres environ dans l’E.N.E., le KANGUROO ; quelques minutes après la SURPRISE, le DACIA a mouillé à 300 mètres dans l’E.S.E. du KANGUROO. Evitage cap à l’ouest. Vers 8h45, un chaland de charbon accoste la SURPRISE à bâbord.
 
Extrait du rapport de l’Enseigne de Vaisseau JOUGLARD, officier en second de la SURPRISE
 
.../... 

Signé : JOUGLARD
 
Torpillage du KANGUROO et du DACIA
 
Vers 9 heures, le KANGUROO, dont l’équipage avait mis les embarcations à la mer et se portait – à l’exception du Capitaine et du second restés à leur bord – au secours des survivants de la SURPRISE, est torpillé à son tour et commence à couler. Le Capitaine au long cours BERNARD rappelle à bord le quartier-maître canonnier TONNERRE LAURENT (Groix 1945) et le soutier PROVENZALE Michel (inscrit provisoire Bordeaux 10.293), arme avec eux la pièce de 47 et tire environ 50 coups sur un périscope parfaitement visible à 1000 mètres environ du bord. Le but est encadré avec une grande précision, et le feu n’est interrompu que par la submersion de l’affût. Le KANGUROO n’a coulé à fond que 45 minutes après l’explosion.
 
Vers 9h05, le DACIA, à peine évacué par son équipage, est torpillé et coule.
 
De 9h30 à 11h30 environ, un (ou deux) sous-marins en surface à moins de 3 milles de terre bombardent la ville. Effets insignifiants…

 
Le livre complet relié ou téléchargé : http://www.lulu.com "14/18 citations marine" 



Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement